Posts Tagged ‘nature’

Avec une superficie environ 15 fois plus grande que la France une densité de population d’à peine 3.5 habitants au kilomètre-carré, le pays possède de grandes contrées sauvages avec des zones à écosystème unique.

Actuellement 13 d’entre elles sont inscrites sur la liste du patrimoine de l’humanité. Certaines sont protégées pour leur aspect environnemental et d’autres pour des critères historiques.

Chacune d’elles sont constituent des véritables lieux d’aventure et de découverte, particulièrement accès sur la nature. (suite…)

En regardant une carte aérienne de Vancouver, vous remarquerez une immense tache de vert dominant la péninsule au centre-ville. C’est le parc de Stanley, large de 4km, un magnifique joyau qui reflète l’amour de la ville pour la nature et son appréciation pour la préservation des espaces verts.
Stanley Park est le troisième plus grand parc urbain d’Amérique du Nord, étant 10% plus étendu que celui de Central Park à New York et mesurant presque la moitié de Richmond Park (Londres).
Mais ce parc n’est pas juste un étalement entretenu de pelouses et d’arbres soigneusement plantés. Ce qui le rend unique sont les vues incroyables sur la corniche du parc, ses forêts denses humides, les marais et les plages. (suite…)

Ce parc est localisé au coin sud-ouest de l’Alberta, à 270 km au sud de Calgary et à 130 km au sud-ouest de Lethbridge. Il est bordé au sud par le parc national de Glacier et à l’est par le parc provincial Akamina-Kishinena (Colombie-Britannique).
Waterton Lakes est un Site du patrimoine mondial de l’UNESCO, un Parc International de la paix et une Réserve de la biosphère. C’est le seul parc au monde qui possède ces trois désignations !
Géré par l’agence gouvernementale canadienne, Parcs Canada, il attire 400 000 visiteurs chaque année.
Situé à la limite des Prairies et des montagnes Rocheuses, il possède une biodiversité inégalée dans la région. Le territoire a été fréquenté par les Pieds-Noirs et les Kootenays avant la venue des premiers Européens. Il a été reconnu comme milieu exceptionnel dès le début de la colonisation et a obtenu son statut de parc national une quinzaine d’années après l’arrivée des colons dans la région. (suite…)

Le parc provincial Algonquin se trouve entre la baie Georgienne et la rivière des Outaouais dans la centre de l’Ontario. Fondée en 1893, il est le plus ancien parc provincial au Canada. Depuis sa création sa superficie n’a cessé d’augmenter. Elle est actuellement d’environ 7653 kilomètres carrés. En 1992, le parc a été nommé lieu historique national. Plus de 2.400 lacs et 1.200 km de ruisseaux et de rivières sont situées dans le parc. Quelques exemples notables incluent le lac Canoe, le Petawawa , Nipissing , Amable du Fond , Madawaska , et la riviére Tim. Ces lacs ont été formés par le retrait des glaciers au cours de la dernière ère glaciaire.
Le sud du parc est traversé par la route 60 et la route transcanadienne le longe au nord.
Le parc est considéré comme faisant partie de la « frontière » entre le nord et le sud de l’Ontario. Il est dans une zone de transition entre au nord des forets de conifères et au sud des forets de feuillus. Ce mélange unique de types de forêts et la grande variété d’environnements, permet au parc d’abriter une rare diversité d’espèces animales et végétales. Il y a également un site important pour la recherche de la faune. (suite…)

Google+