Il a lieu chaque année dans la ville de Québec, au mois de février. Son origine se retrouve déjà chez les habitants de la Nouvelle-France. En effet, à cet époque, l’habitude de fêter entre amis et en famille avant les privations du carême était entrée dans les mœurs et déjà nommé carnaval.

Des festivités hivernales présentées sous le nom de Carnaval eurent lieu épisodiquement à partir de cette année, mais furent interrompues pendant la Première Guerre mondiale, la grande dépression de 1929 et la Seconde Guerre mondiale.

En 1954, un groupe de gens d’affaire décida de faire revivre cette tradition. Un personnage, Bonhomme Carnaval, fut créé, et des activités organisées pour le premier carnaval moderne, du 1er janvier au 22 février 1955. Il s’est répété sans faute tous les ans par la suite, entre la mi-janvier et la mi-février.

Le style du Carnaval a été modernisé depuis le début des années 1990. Les « Duchesses » représentant chacune un secteur de la ville de Québec et parmi lesquelles est élue une « Reine du Carnaval » sont disparues, remplacées par des lutins facétieux, les « Knuks » (prononcer « Nouk »). Plusieurs activités non reliées à l’hiver ont été abandonnées, la consommation sur place de boissons alcoolisées amoindrie; on a enrichi la programmation d’événements culturels, sportifs et familiaux.

La première fête d’hiver structurée organisée à Québec le fut en 1894.

Ce carnaval dispose d’un grand nombre d’activités et d’attraits avec un grand nombre des sites librement accessibles avec le port de l’Effigie de Bonhomme (vendue partout en ville) à un prix modique.

Les points saillants du carnaval sont:

-La cérémonie d’ouverture et de fermeture, assistée par des milliers de personnes.
-Le bain de neige. Les curieux ont l’occasion de voir des gens se baigner dans la neige à -20°C en maillot de bain. Cependant un sauna est réserver à ces gens pour se réchauffer entre les baignades.

-L’International de sculpture sur neige. Permettant de décorer les rues et les places, il met à l’épreuve le talents de plusieurs équipes de sculpteurs afin de réaliser les plus beaux objets de glace. Le public ainsi qu’un jury permettent d’évaluer ces œuvres monumentales.

-Le palais de glace. C’est une imposante structure faite de bloc de glace ou de neige compactée (l’ordre de grandeur de sa masse est de 300 tonnes). Construit à la base pour « loger le bonhomme de neige » en face de l’édifice du parlement il peut être visité (depuis 1955).

Dans ce carnaval on trouve aussi beaucoup de compétition : la course de tacots, la course d’agilité canine, la corse en canot, la Grande virée…

Il y a aussi des attractions amusantes pour petits et grands (glissade sur neige, la grande Roue, le rafting sur neige…).

Le carnaval est accompagné de la Scène Hydro-Québec, une scène musicale depuis 2010 sur les Plaines d’Abraham qui remplace l’ancienne scène.

Cet événement est aussi l’occasion de faire la collecte de sang, avec chaque années environ 300 donneurs.

Tags: , ,

Leave a Reply

Google+